Conférence sur le livre “Comprendre le poutinisme” de Françoise Thom

May 10, 2018

Mais pour nous le critère, c’est le maintien ou non du système de prédation de l’économie russe, le système existant, qui ne peut fonctionner que grâce à une logique de mobilisation. C’est-à-dire que tant que ce système existe, que les riches s’enrichissent en pillant les ressources de la Russie et les mettent ensuite à l’étranger, ce système a longtemps fonctionné sous Poutine parce Poutine et sa propagande promettaient aux Russes de faire de la Russie une grande puissance en échange. On disait aux Russes, laissez-vous plumer, mais en échange vous aurez la satisfaction d’être une grande puissance crainte par les occidentaux etc. C’est cela qui a permis de stabiliser le régime, c’est la différence avec la période de Eltsine, vous aviez déjà des oligarques qui pillaient la Russie, mais ils n’avaient pas compris qu’il fallait utiliser le drapeau patriotique pour se maintenir au pouvoir. 

 

Ce système peut subsister avec le successeur de Poutine

Ce système peut, à mon avis, subsister avec le successeur de Poutine. Encore une fois, tant que ce dispositif, parce que les dirigeants du Kremlin ne sont que des prédateurs installés sur le corps de la Russie, et tant que ce système sera en place, il faudra nécessairement une mobilisation contre un ennemi extérieur. Et cet ennemi extérieur ne peut être que l’occident, parce que la Chine, ils en ont peur, ils n’osent pas l’affronter. Ils ont peur du monde musulman, ils n’osent pas l’affronter non plus, donc ce sont les occidentaux les têtes de turcs choisis, tout désignés. Donc le critère d’un changement réel en Russie, ça va être la transformation de l’économie et l’apparition de véritables institutions avec partage, des divisions des pouvoirs, état de droit, respect de la propriété privée etc. On a toute une série de critères qui vont nous permettre de savoir si les changements sont réels […].

 

Mais il faut se méfier, il faut penser que ce système poutinien est très solide même en dehors de Poutine, qui peut se maintenir même si son chef, à cause de ses excès et de ses échecs, est mis à l’écart. Il faudra être vraiment vigilant. Peut-être qu’on pourra aider la Russie à une transformation réelle, qui lui permette de sortir du post-communisme, ce qui n’est pas le cas jusqu’à présent. »

 

                  Comprendre le poutinisme, éditions Desclée de Brouwer (2018), 236 pages

 

Please reload

Recommanded Reading
Search By Tags
Please reload

Follow "THIS JUST IN"
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black Google+ Icon

© 2023 by "This Just In". Proudly created with Wix.com