Le journaliste Stéphane Kenech accuse Patrice Franceschi d’avoir fait séquestrer une équipe de journalistes en Syrie

November 8, 2019

Dans une série de tweets le 5 novembre, Stéphane Kenech a accusé Patrice Franceschi d’avoir fait séquestrer une équipe de journalistes cet été en Syrie. Stéphane Kenech et Ines Daïf font partie des journalistes qui ont enquêté sur les transferts de djihadistes du Kurdistan syrien vers l’Irak. Inès Daïf est aussi doctorante en droit international sur les questions géopolitiques du nord de la Syrie. 

 

Patrice Franceschi est aventurier, écrivain et officier de réserve. Il est régulièrement invité dans les médias pour, entre autres, évoquer de la cause kurde, dont il est l’un des défenseurs en France. Khaled Issa est quant à lui le représentant du Rojava en France.

 

Le journaliste s’est expliqué en ces termes:

« Cet été en Syrie, lorsqu’on enquêtait pour @ParisMatch @ARTEInfo avec @InesD_b, Patrice Franceschi a fait séquestrer une équipe de journalistes. Il a ordonné à Khaled Issa, le représentant du Rojava à Paris, de nous détenir arbitrairement par une milice kurde armée, les H. A. T. »

 

Il a poursuivi: « Lors d’une conférence sur le terrorisme organisée dans le nord est syrien, il m’a accusé d’être un espion de daech et il m’a ouvertement menacé car on enquêtait sur un transfert de jihadistes entre le Kurdistan syrien et Bagdad. »

« D’ailleurs, nous étions présents à cette conférence en partie car @InesD_b, victime du 13 novembre, a été invitée à témoigner aux côtés d’autres victimes femmes yezidis kidnappées et violées par des membres de daech. »

« Cette enquête est sensible car ce transfert va à l’encontre du droit inter [NDLR: international]. Séquestrer des journalistes car ils mènent une investigation sur un transfert illégal dénoncé par l’ONU équivaut à une réelle mise en danger. Des sources affirment que Franceschi est proche de l’Élysée. »

« Je me permets ce tweet car il me semble bon d’avertir qu’une personne qu’on invite sur les plateaux TV pour faire la promotion du film de @CarolineFourest a des méthodes de barbouzes. En France, il pourrait être condamné. »

 

Dans son tweet initial, Stéphane Kenech partageait un extrait de l’émission « C Politique », dans lequel Patrice Franceschi déclarait qu’ « Il faudrait que le président dise toute la solidarité que nous maintenons avec les Kurdes avec qui on s’est battu pendant 3 ans. C’est une faute morale et politique ».

 

La rédaction a essayé de joindre Patrice Franceschi et Khaled Issa, sans succès pour l’heure. 

 

 

 

Please reload

Recommanded Reading
Search By Tags
Please reload

Follow "THIS JUST IN"
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black Google+ Icon

© 2023 by "This Just In". Proudly created with Wix.com